titre accueil site
Fiche-detaillee Resultat-de-la-recherche,129 Resultat-de-la-recherche Notice-detaillee Resultat-de-la-recherche,139

Type : château et jardins
Département : Indre-et-Loire
Région : Centre

Historique et description
Situé le long de l’Indre, près de la forêt de Chinon, le château d’Ussé apparaît en 1004, sous la forme d’une forteresse en bois, remplacée en 1040 par un château fort maçonné. Ce château est ruiné par la Guerre de Cent Ans. A partir de 1424, Jean de Beuil, seigneur d’Ussé, débute la construction du château Renaissance actuel sur les ruines de la forteresse médiévale.
En 1691, Louis II Bernin de Valentinay, Receveur Général des Finances à Tours et Contrôleur Général de la Maison du roi, seigneur d’Ussé, épouse Jeanne-Françoise le Preste de Vauban, seconde fille du Maréchal. C’est à titre de membre de la famille séjournant durant ses rares moments de loisirs, que Vauban réalise des plans de modifications de la structure du château et des jardins. On lui doit la structure italienne actuelle du corps de logis, les terrasses du château, l’Allée des Cavaliers et le bâtiment dit Bastion de Vauban. L’ancienne chapelle du château fort est transformée en salon, dit Salon Vauban, à la même époque. A l’issue de ces chantiers, réalisés entre 1692 et 1700, le château a pris son aspect actuel, celui d’un château de plaisance quadrangulaire à cours ouverte vers les jardins. Trois tours à tourelles d’escaliers flanquent le corps de logis en U. Tous les bâtiments sont installés sur une terrasse surplombant le jardin, les dépendances et la rivière.

Etat actuel
Le château d’Ussé existe toujours et est propriété privée. Il est ouvert au public.
Si Ussé n’entre pas directement dans le propos de cet inventaire consacré aux fortifications de Vauban, son intérêt vient du fait qu’il s’agit de l’un des rares exemples conservés de son œuvre en termes de constructions civiles.

Orientation bibliographique
Château d’Ussé, http://www.chateaudusse.fr/


Légendes (de haut en bas) :
  • Vue aérienne du château d’Ussé, GoogleEarth, 16/09/2010.
UNESCO RSMV