titre accueil site
Fiche-detaillee Resultat-de-la-recherche,129 Resultat-de-la-recherche Notice-detaillee Resultat-de-la-recherche,139

Type : fort côtier
Ingénieur : François Ferry, Sébastien le Prestre de Vauban
Commune : Saint-Nazaire-sur-Charente
Département / Région : Charente-Maritime, Poitou-Charentes
Coordonnées : 45°95’75’’ N ; 1°03’28’’ O

La construction du fort Lupin

La construction du fort Lupin est décidée en 1683 par Louis XIV pour compléter le dispositif défensif de l’arsenal de Rochefort. Les premiers plans sont dessinés par l’ingénieur François Ferry qui les soumet à Vauban. Celui-ci, considérant le projet de son subordonné trop coûteux, le réduit et propose la construction d’un fort plus petit. Louis XIV accepte ce dernier projet. Le chantier débute en 1685 et est terminé en 1689, au début de la Guerre de la Ligue d’Augsbourg.

Un fort de surveillance

Le fort Lupin est construit sur le plan-type établi par Vauban pour les tours à batterie basse. Cette batterie en forme de fer à cheval est dotée de 22 embrasures à canons. Côté terre, le fort est défendu par un chemin couvert doté de deux places d’armes rentrantes. Un pont permet de franchir le fossé en eau. Au centre, la tour à trois niveaux comporte : un magasin à poudre et un arsenal au rez-de-chaussée, une chapelle au premier étage, et un hourd au sommet. La tour est en diagonale et protégée par un fossé sec du côté de la batterie. Deux casernes de quatre chambres chacune, et percées de meurtrières côté terre, occupent les deux côtés de la tour. Un corps de garde, un four et des latrines complètent l’ouvrage.

État actuel

Bien que menacé de destruction sous le Premier Empire, le fort Lupin existe toujours et est très bien conservé ; le hourd de la tour est le seul élément à avoir disparu. Déclassé par l’État en 1950, il est vendu à des particuliers et classé au titre des Monuments historiques depuis 1950. Actuellement, il est ouvert à la visite.

Orientation bibliographique

  • LE BLANC (F Y), FAUCHERRE (N.), La route des fortifications en Atlantique. Paris, 2007.

Légendes (de haut en bas) :
  • "Fort Lupin" plan de 1693, in Recueil des plans des places du Royaume, divisé par provinces, faits en l’an 1693, vol. 2, pl. 63, gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France.
  • Vue aérienne du fort Lupin, GoogleEarth, 30/07/2010.
UNESCO RSMV